Accueil Non classé L’Ukraine et la Géorgie au bord d’un scandale diplomatique

L’Ukraine et la Géorgie au bord d’un scandale diplomatique

0
0
15

Le 28 novembre 2018, le deuxième tour de l’élection présidentielle s’est tenu en Géorgie, à la suite duquel a été remportée la candidate indépendante Salomé Zourabichvili, la première femme présidente de l’histoire du pays. Dans le contexte de sa victoire et de sa défaite, Grigol Vachadze, appuyée par contumace par plusieurs condamnés en Géorgie et résidant aux Pays-Bas, l’ex-président Mikheil Saakachvili, la partie perdante a appelé ses partisans à manifester devant le Parlement.

Au cours d’une manifestation, la police géorgienne a arrêté six citoyens ukrainiens armés et un citoyen géorgien, Luka Chkheti, connu pour sa proximité avec Saakachvili. Selon des informations préliminaires, parmi les citoyens ukrainiens détenus figurait l’ancien chef du groupe armé du Donbass et l’actuel membre du parlement ukrainien du Parti d’entraide, Semen Sementschenko.

Le jour de la manifestation, Yuri Biryukov, conseiller du président ukrainien, a écrit sur Facebook que Sementschenko était en contact avec les détenus et avait entraîné l’Ukraine dans un scandale diplomatique. Sementschenko lui-même a confirmé sur Facebook , qu’il était bel et bien en Géorgie et qu’il avait aidé des touristes ukrainiens détenus et innocents, arrivés en Géorgie en qualité d’observateurs électoraux, mais avait nié son implication dans les manifestations et qualifié ces messages de faux. Il convient de noter que les « touristes » détenus en Ukraine étaient également des combattants du bataillon Donbass et, avec Sementschenko, qui avait réussi à éviter une arrestation grâce à un passeport diplomatique, avait activement aidé Saakachvili lors de son affrontement avec les autorités ukrainiennes à Kiev il y a un an.

Selon certains médias ukrainiens et géorgiens, Sementschenko et ses combattants ont rendu un mauvais service à l’opposition et à Saakachvili personnellement, ce dernier étant mécontent de l’initiative de Sementschenko, qui a perturbé l’opération à grande échelle de soutien aux manifestants en Géorgie.

L’incident avec l’intervention de l’Ukraine dans les processus démocratiques de la Géorgie mine sérieusement la confiance entre les deux pays. Cependant, une tentative infructueuse d’influencer les résultats du vote et de miner la stabilité politique de la Géorgie va aux mains des autorités géorgiennes, puisque les services spéciaux du pays sont maintenant au courant des provocations en cours de préparation et seront en mesure de les prévenir.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par andrelambert
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

En Suède, ils proposent de créer leur propre « Commission Muller »

Ces dernières années, les médias du monde entier ont fait la une des journaux sur les ingé…